SG1 Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
les guerre forestier

 
Répondre au sujet    SG1 Index du Forum » SG1 » RP Sujet précédent
Sujet suivant
les guerre forestier
Auteur Message
gaara du 94
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2007
Messages: 195

Message les guerre forestier Répondre en citant
Les terres forestières de Maruna. Des kilomètres et des kilomètres d'arbres et de plantes vertes, emprisonnant des plus petits insectes aux géants. Personne ne savait si il y avait déjà eu autre chose sur ce territoire. Dans tout le royaume, on n'osait s'aventurer dans ces bois tant épais. Même le roi en personne, Alminar, redoutait les peuples qui y vivaient. En effet, dans la torpeur tropicale qui pouvait régner là bas, deux cités s'étaient construites, chacune à l'opposé de l'autre. La première était Soufflerune.

Il y a des milliers d'années, quand le monde était encore vierge, Yliadur, chef de guerre respecté de la capitale des elfes, Ligatur, décida de partir avec ses troupes et leurs familles dans des contrées inconnues. On parla alors de ce héros comme un fou, qui aurait perdu la raison après trop de combats. Mais comme pour faire taire les bavards, l'elfe et ses compagnons atteignirent des lieux encore jamais visités. Après deux semaines de marche ininterrompues, des arbres immenses s'étaient dressés devant la troupe. Yliadur ne pu résister à l'envie de pénétrer dans cette jungle démesurée et s'y enfonça, profondément. Plus aucunes nouvelles ne vint du guerrier pendant dix années. Bien vite on pensa que tout le monde était mort, qu'aucun survivant n'était sortit de la forêt. Mais quelle ne fut pas la surprise quand un messager, vêtu de haillons et galopant sur un cheval proche de l'asphyxie apporta un pli à remettre au roi en personne. Ce dernier, après avoir ouvert la lettre, fit une annonce publique. Deux nouvelles villes s'étaient crées.

Pendant le long silence qui avait duré, Ligatur et son groupe n'avaient pas péris. Ils avaient continué à progresser dans la forêt, mais le chef n'avait envoyé aucun message, craignant que le porteur se perde. Un jour où le soleil perçait à travers les cimes, la troupe arriva près d'un lac, qui tombait en cascade un peu plus loin. Sur l'autre rive, un immense tronc, entourés de lucioles, imprégnant la scène d'un souffle magique. Plus personne ne voulu partir de cet endroit enchanteur. Pendant les semaines qui suivirent, le chef de guerre et son groupe s'installèrent au pied de l'arbre, puis commencèrent à construire des maisons, des escaliers, le long du tronc massif. L'organisation était bonne, jusqu'au jour où le second de Ligatur, Fitizon, en eut marre de cette focalisation sur son supérieur. Il organisa autour de lui une petite bande de sympathisant, et ils partirent plus profondément dans la forêt, ne laissant aucun mot à la population naissante. Les exclus s'en allèrent près d'une rivière plus sombre, plus tumultueuse, et installèrent leur campement. Leurs femmes et leurs enfants n'étaient pas rassurés, mais ils ne pouvaient s'opposer à la volonté des chefs de famille. Des explorateurs de Soufflerune s'approchèrent souvent du groupe, qui se préparait chaque jour à une attaque imminente. Ligatur n'était pas un personnage calme et posé. Il n'avait pas supporté le fait qu'on l'abandonne. Après quelques semaines passées sans se voir ni parler, un assaut fut lancé par le chef de la première expédition. Ce fut un échec cuisant, qui se suivi d'une haine mutuelle. La seconde ville de cette forêt était née. Mortenuit.

La nuit venait de tomber sur la cité de Soufflerune. La vie était douce et calme depuis quelques temps. Aucune bataille, aucun assassinat à déplorer. Le calme et la quiétude étaient tombées sur les ruelles et les maisons de l'arbre. Les elfes partaient loin de ce monde cruel, au pays des rêves colorés. C'est dans cette inactivité qu'un cri traversa le silence. Un hurlement de douleur, de femme. Quelques personnes, ne voulant pas y prêter attention, s'enfoncèrent encore un peu plus dans leur sommeil. Dans une petite maisonnette près de la terre, les lumières étaient restées allumées. Des ombres rapides passaient devant les fenêtres, ne laissant rien paraître de l'activité qu'il pouvait y avoir à l'intérieur. C'était le logement des Milrune, une des descendances les plus anciennes et les plus pures de la cité. Ayant eu un jour le trône de la ville, ils étaient à présent une famille simple et sans problèmes. Le bruit venait particulièrement de la chambre des parents, dans l'arrière de la maison. Dedans, Irisia Milrune, femme de Goano Milrune, accouchait. Son ventre était bien rond, encore pour quelques instants, et la femme souffrait des contractions que lui donnait sa grossesse. Le médecin du quartier avait été demandé, s'affairant autour du couchage. On avait apporté de l'eau chaude et des torchons pour éponger le sang. Les hurlements se firent plus intenses, et Goano s'installa près de sa compagne, lui prêtant sa main. Une petite tête commença à sortir, puis des épaules, un dos, ça y est. La petite fille attendue depuis plusieurs mois était enfin arrivée. On la déposa dans une serviette propre après l'avoir lavée, puis la donna à sa mère, enfin soulagée d'un certain poids. Elle prit dans ses bras la petite, la berçant doucement.

- Je l'appelle Lia ...

Le calme était enfin revenu. Mais au même moment dans la ville de Mortenuit, une situation similaire se produisait, à quelques points différents. Là bas, la ville ne dormait pas, mais s'éveillait. Dans les rues, des créatures aux formes mal définies erraient, à la recherche d'un repas, ou d'un endroit où s'installer. Un vrai flot de personnes dévalait les routes caillouteuses de la cité, ne se souciant pas des bousculades ou des bagarres. Dans le tas, on pouvait voir un elfe ou deux, des descendants de ceux qui avaient fondé Mortenuit. Au milieu du brouhaha incessant, les mêmes cris que dans la cité voisine. Une autre femme, elfe elle aussi, accouchait avec difficultés, seule, dans une pièce miteuse au dernier étage d'un immeuble. Personne n'était là pour l'aider, elle devait se débrouiller seul. L'événement dura quelques heures, pour laisser place à un nourrisson. Un garçon. Elle le prit dans ses bras, et l'essuya avec sa robe déchirée qu'elle avait enlevée. Elle attrapa un bout de papier qui traînait et un crayon. Elle inscrivit dessus qui elle était et le nom de son enfant. Eliandre. Elle se leva, posa son enfant dans un berceau de fortune, ouvrit la porte, et héla le concierge. Celui-ci monta, un humain bedonnant et crasseux, lui demandant ce qu'il se passait :

- Donnez ça à la ville principale je vous en prie. Je ne suis pas en état de marcher.

L'homme grommela et prit le message. Il redescendit en faisant grincer les marches sous son poids. La jeune mère retourna dans son logement, et s'effondra sur le sol, épuisée.





Citation:
voila merci a KING WERE WOLF  source d'inspiration de l'uni2
merci a mon petit blakbird pour les fautes et merci a moi pour le texte .



_________________


Mer 26 Sep - 21:27 (2007) Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Mer 26 Sep - 21:27 (2007)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    SG1 Index du Forum » SG1 » RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com